Retour aux résultats de la recherche

Platbodem Visserman

€ 92.500 TTC
Platbodem VissermanPlatbodem VissermanPlatbodem VissermanPlatbodem VissermanPlatbodem VissermanPlatbodem VissermanPlatbodem VissermanPlatbodem VissermanPlatbodem VissermanPlatbodem VissermanPlatbodem VissermanPlatbodem VissermanPlatbodem VissermanPlatbodem VissermanPlatbodem VissermanPlatbodem VissermanPlatbodem VissermanPlatbodem VissermanPlatbodem VissermanPlatbodem VissermanPlatbodem VissermanPlatbodem Visserman

Voulez-vous en savoir plus? Veuillez contacter Tradewind Yachts.

+31(0)114-… Afficher
Année de construction 1913
Matériel Acier
Longueur 12.40 m
Largeur 4.1 m

Fond plat unique, à l'origine pour la pêche au homard et aux huîtres.

Les données de base de la Platbodem Visserman

  • Vendeur:Tradewind Yachts
  • Marque:Inconnu
  • Modèle:Visserman
  • Catégorie:Bateau à fond plat et rond
  • Année de construction:1913
  • Matériel:Acier
  • Expérience: Journée de plaisir nautique, Vacances en famille, Grands groupes à bord, Voile rapide, Courses de voile, Week-end croisière, week-ends sur l'eau
  • Longueur:12.40 m
  • Largeur:4.13 m
  • Tirant d'eau:90 cm
  • Tirant d'eau variable:Non
  • Pays: Pays-Bas
  • A voir dans le port de vente/la salle d'exposition: Oui
  • Prix:€ 92.500 TTC
  • Gestionnaire de compte: Tradewind Yachts

Documents

Général

  • Remarques:

    Fond plat unique, à l'origine pour la pêche au homard et aux huîtres.

    En 1911, le bâtiment a été mis en service après que le ventilateur en bois du directeur ait péri dans une tempête. Le navire a été construit dans une version de pêcheur pour la pêche au homard et aux huîtres. Elle est arrivée en 1913 avec un petit pain au homard du chantier naval sous le nom de YE8. Après l'hiver 1963/64, alors que la plupart des huîtres étaient mortes de froid, le navire a été fermé. Vers 1970, il a été vendu et mis en service comme bateau de plaisance. C'est de cette période que date la structure actuelle. Le petit-fils du client a racheté le navire en 1976, après quoi le propriétaire actuel l'a acquis en 1997 et l'a fait restaurer entièrement. La coque est authentique, à l'exception du petit pain qui a bien sûr été remplacé.

    Le souffleur est plus plein, plus lourd et plus construit que la bouteille, tandis que le bois de montagne est beaucoup plus bas. Comme la poupe de la soufflante tombe beaucoup moins que celle de l'émoussé, le gouvernail diffère également de celui de l'émoussé, la tête est également différente, alors que l'arrière du gouvernail de la soufflante est presque vertical et que celui de l'émoussé, en revanche, est légèrement incliné vers l'arrière. La poupe du ventilateur était indispensable pour naviguer avant le vent en mer du Nord.

    Les chevrons de la poupe présentent une forme en S prononcée, ce qui donne une belle ligne. Ainsi, un blazer est "pointu" par derrière. Vers l'avant, cette forme en S évolue progressivement vers la forme convexe ordinaire. Konijnenburg parle de souffleurs avec une poupe pleine et ronde comme un bookier, et appelle cela avec un vilain mot le modèle de souffleur. En général, la soufflerie n'était couverte qu'à l'avant du mât ; les plus grands navires avaient un "échafaudage" derrière le mât et parfois un rouf à l'arrière. Lorsque les pêcheurs allaient mal, le souffleur servait aussi de cargo, vers lequel on vidait le petit pain.


    État de navigabilité

    La navigabilité de la soufflante découle également du fait qu'elle a été utilisée par différentes sociétés de sauvetage et s'est avérée particulièrement adaptée à ces travaux souvent lourds. Le blazer appartenait à Texel et Terschelling et aux villages de Wierum, Paesens et Moddergat dans le nord de la Frise. Les Texelaars pêchaient généralement dans les trous de mer ; ceux de Paesens et de Moddergat au nord des îles Wadden. Ces derniers souffleurs mesuraient jusqu'à 56 pieds de long, étaient encore plus lourds et avaient généralement deux mâts. Il fallait également un gréement de fortune sur ces navires lourds pour remorquer les filets. Ils pêchaient la morue et l'aiglefin à la palangre et, pendant les mois d'été, la plie au filet à mailles jetées.


    Autres lieux

    Dans le Sud également, jusqu'à l'Escaut près d'Anvers, les cornes étaient courantes et lorsque les pêcheurs des villages frisons mentionnés furent frappés par de graves catastrophes en 1883 et 1891, au cours desquelles plus d'une centaine d'hommes se noyèrent et la quasi-totalité de la flotte fut perdue, les navires restants furent vendus à Goeree, Stellendam et Ouddorp.


    Construire

    Le blazer a été principalement construit à Makkum, dans les chantiers navals d'Alkema et de Zwolsman. Lorsqu'un membre de la famille Zwolsman s'est installé à Workum, il a été construit en chêne à cet endroit, ainsi qu'à Hindelopen près du chantier naval Wybrands. Il ne reste que quelques blazers.


    Cliquez ici pour plus d'informations

  • Chantier naval: Gebr. Spaans
    Frère Spanish de Roodevaart
  • Numéro de coque: 1183
  • Profondeur: 90 cm
  • Tirant d'eau maximum: 90 cm

Aménagement

  • Couchettes: Fixe: 0

Envoyer l'annonce des un ami

Envoyer